dimanche 19 juin 2022

19 JUIN 2022 - LEGISLATIVES

 

 

De : Jean Luc Brouillat [mailto:jlbrouillat@numericable.com]
Envoyé : mardi 8 mars 2022 11:45
À : alain.perea@assemblee-nationale.fr
Objet : AVANCEES AGRICOLES GEL 2020

 

Paris, le 8 Mars 2022.

 

 

 

Monsieur LE DEPUTE,

 

 

 

 

                                               Par la présente, je viens solliciter de votre haute bienveillance des avancées concrètes sur les mesures attendues du Gouvernement depuis le gel du 8 avril 2021, soit presque un an. En un an, face à un sinistre qu’on peut évaluer à 150.000 € minimum pour une exploitation viticole comme Mattes, avec une production divisée par deux, et des prix actuels presque inchangés, à ma connaissance, ou je suis aveugle, le gouvernement n’a pris aucune mesure concrète.

 

                               La région a distribué 800 € dans les premières semaines, et depuis, rien ! la MSA a demandé des dossiers qu’elle a depuis le 31 octobre, dont l’étude devait finir le 30 janvier, et on attend encore. Quasi généreusement, le trésor Public a proratisé la taxe foncière sur le non bâti en fonction du gel, mais n’a rien accordé sur le bâti. Comme agriculteur et élécteur rancunier, je tiens à redire que l’annulation des taxes foncières pour les agriculteurs faisait partie du programme électoral de Jacques Chirac en 1995. On sait ce qu’il en est !!! impots de production, comme le sont les taxes dites volontaires obligatoires, soit 20.000 € par an pour une exploitation comme la nôtre. J’ajouterai que les subventions relatives à l’embauche CDI attendent leur versement depuis juillet 2021 !! c’est de ma propre initiative que j’ai demandé, avec x formalités, le report de mes emprunts d’un an. Et j’ai payé pour. Bref, combien de temps allons nous attendre que nos gouvernants s’occupent des réalités qu’ils connaissent.

 

                               Aussi, à la veille de présidentielles dont le résultat ne fait pas de doute aux yeux d’un citoyen attentif, j’attire votre attention sur le coup d’apres, c’est-à-dire les législatives. La majorité n’a pas donné l’impression de faire son travail pendant 5 ans, avec des démissions, étonnements, tiraillements, états d’âme. En témoignent les agressions en tout genre observées récemment. Aussi, c’est de la voix la plus nette que je lance cet appel à une gestion efficace, et sans effet d’annonce, mais dans les réalités, faute de quoi, les viticulteurs et d’autres deviendront pêcheurs ce jour là, avant de mourir après demain.

 

                               Veuillez agréer, Monsieur Le Député, l’expression de mes sentiments réalistes, et déterminés,

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                         

JL Brouillat

www.mattes-sabran.fr

fb château mattes-sabran

IG mattes.sabran

 

 

 

 

 

mardi 14 juin 2022

ESCROQUERIE INTERNET DU 31 MAI 2022

 Mise en ligne à l'heure ou je viens de retrouver mes cartes de paiement, et ayant été débité de 1000 €...j'ai pu aussi mesurer que la sécurité des banques, pour invisible qu'elle soit, n'est pas identique. J'ai été débité, pas le Crédit Agricole de mon épouse, dont la carte a d'ailleurs continué à être acceptée. Inversement, ma banque a bien décelé des attaques... 

conclusion : ne jamais accepter le logiciel SUPREMO de quiconque. Pire on ne peut pas l'enlever.

 -------------------------------------------------------------------------

Le 31 mai, vers 10 h, j’ai pris un appel telephonique sur notre ligne ……………….. D’habitude, je ne prends aucun appel entrant inconnu (démarchage). Là, j’ai décroché, car mon épouse était au lit, grippée, et deusio, le numéro semblait être le numéro d’un agent que je connais. C’était un numéro de Belgique, par 0032

C’était une voix disons asiatique en anglais. Il m’a dit qu’il appartenait à Microsoft, que mon ordinateur avait des problemes, ce qui était vrai – plantages fréquents – qu’il fallait le scanner, et éliminer les trojan horses présents.

Il m’a fait installer un logiciel, supremo, par lequel il a pris le contrôle de mon ordinateur. Après diverses opérations, il est apparu des fichiers d’erreur, dans les 20.000, qu’il m’a dit qu’il fallait nettoyer, sinon mon ordinateur – auquel bien sûr je tiens – allait bloquer et être inutilisable. Ca m’est arrivé en 2018.

 

Jusqu’à midi, donc nettoyage, et aussi apparemment sur mon telephone, avec des AR successifs. A midi, il a dit qu’il me rappellerait à 14H.

 

Il n’a rappelé qu’a 15H, a confirmé que l’ordinateur avait été nettoyé, et réparé, que je devais régler la somme de 49€.

 

Il m’a fait remplir un formulaire (nom, prenom, numéro de carte bancaire, cvv). Pas le numéro secret.

Plusieurs fois nous avons essayé de régler ces 49 €. Heureusement ou malheureusement, je ne recevais aucun sms d’axa comme numéro de confirmation de mon achat, et le site n’avait pas une apparence classique.

Bref, sans sms, sans autorisation, je ne pouvais pas régler.

Mon interlocuteur s’est alors un peu fâché, me reprochant d’avoir une seule CB. Il a fallu que j’explique que oui, je n’en ai qu’une, que les banques sur mon écran sont des banques professionnelles, dont je n’étais pas propriétaire de ces comptes.

Il a fait une erreur néanmoins, en parlant de Boursorama comme ma banque, ce qui n’est pas le cas.

Il a demandé ensuite de faire un virement. Je ne pouvais pas faire un virement immédiat, ca prend 3 jours.

Ensuite il a réclamé un paiement par la CB de ma femme, ce qui a eu le même résultat, puisque pas de sms. J’ai dû passablement m’énerver pour le convaincre.

 

C’était environ 17H30 et j’étais et épuisé et nerveux. Il m’a dit qu’il me rappellerait le lendemain 1° juin 2022, vers 9H.

Entretemps, vers 19H30, j’ai récu sms de lma  banque mentionnant des opérations à problèmes sur paiements par carte bleue. Ca ne semblait qu’une alerte normale apres les aventures du jour.

 

Le 1° juin, vers 8H15, j’ai appelé AXA BANQUE, pour ce sms. A ce moment là, je l’ai vérifié je n’avais aucun débit suspect, et mon correspondant m’a expliqué comment bloquer meme temporairement mes paiements. Bref, le compte semblait normal.

 

A 9H, mon interlocuteur n’a pas rappelé. J’ai profité du temps laissé pour faire une analyse anti cheval de troie par AVAST que j’ai installé. Aucun cheval de troie dans mon ordinateur. Ma vigilance s’est multipliée. J’ai par exemple réalisé que Microsoft avait des bureaux à Paris, pouvait m’appeler sur son nom

A 10H, mon interlocuteur s’est manifesté sur mon écran, avec supremo et des paroles sur google.

Instinctivement, j’ai débranché mon wifi, pour m’isoler. Mais je ne savais pas comment échapper à son emprise.

J’ai donc supprimé supremo.exe, mais ce n’était pas suffisant. Ses appels téléphoniques étaient permanents, auxquels je ne répondais pas.

Ce jeu de chat et de la souris a duré de 15H à 18H. Le jeudi nous devions partir pour le sud, et c’est là que j’ai vu que ma CB était inutilisable (refus chez TOTAL et péages), bref j’ai pensé que moi ou la banque l’avaient bloqué le 1° juin, volontairement ou par erreur. Je ne me suis pas inquiété davantage.

Vendredi 3 juin , après avoir réparé mon accès internet a l’arrivée, j’ai constaté  que deux débits, à date du 1° juin, avaient été faits, de 491 et 495€, montants alors inconnus pour moi, et pour lesquels je n’ai pas donné ni  mon accord, ni recu de sms de validation.

Bref, j’ai tout lieu de penser que j’ai été victime, dans des circonstances spéciales, d’une escroquerie,

Se présenter comme MICROSOFT SERVER, voulant réparer un pc microsoft.

Me faire installer supremo, tomber sur leur contrôle,

 

 

Le 4 juin, vers 9H45, en rédigeant ce CR, j’ai senti que mon ordinateur était de nouveau pris sous contrôle. Mon image est d’ailleurs apparu sur mon écran !!

 

J’ai débranché immédiatement ma connection internet.

 

Le problème est qu’il semble qu’on ne puisse pas desinstaller SUPREMO !!!

mardi 26 avril 2022

26 avril 2022

 Ces deux derniers mois ont été intenses, sur beaucoup de plans. Bien sûr à Mattes, dont je suis loin, avec la fin de la taille, la préparation de la plantation - a faire la semaine prochaine - et gros morceau chaque année, la vente des vins 2021;

Autant les retiraisons 2020 avaient été lentes ne finissant qu'en février 2022, autant les retiraisons 2021 ont été rapides, chardonnay d'abord, puis ensuite cabernet, et enfin bientot le vrac AOC

Un embouteillage aussi, avec des fournitures, comme bouteilles dont on ignore encore le prix alors que l'embouteillage a été fait il y a quinze jours.

Il a pourtant fallu bâtir un tarif, presque à l'aveugle, ou sur des suppositions. Ah si, gros morceau, pour la première fois de mon histoire viticole, les banques m'ont refusé - ou plus exactement n'ont pas voulu me donner leurs conditions, ou m'ont dissuadé de déposer une demande de prêt - un prêt plantation de 25.000 €; le pretexte , ou le motif, était que les résultats comptables des 2 dernières années étaient horribles, et que ceux de 2021 ne seraient pas disponibles avant mi juin 2022, je pense.

Qu'importe, la solution, peut être moins chère, est trouvée, donc le navire avance. Un mailing client aussi est parti, même si les années électorales ne sont pas favorables aux expéditions.

Nous avons eu la satisfaction de vendre dans la région de Toulouse à un caviste, heureux de notre qualité. Il semble aussi que les restaurants de la région marchent bien et tôt dans leur saison.

Satisfaction aussi d'avoir eu 130 mm de pluie à fin mars, alors que les sécheresses sont devenues notre hantise.

Il y a encore beaucoup à faire pour remettre le domaine à flot, comme avant le COVID. Les marchés étrangers semblent encore en léthargie. J'ai encore vu des absurdités administratives : il y a quelques années, le domaine avait été condamné pour avoir mis à l'entrée du domaine des panneaux signalétiques, pour la vente au caveau. Ces panneaux qui avaient coûté 2.000 € en leur temps (ils dataient de 1996 ) avaient dû être enlevées. par rétroaction de la loi !! je viens d'obtenir l'autorisation publique d'en mettre de nouveaux, plus grands et plus laids !!! Jupiter rend fous ceux qu'il veut perdre.

Ce qui est inquiétant, à terme, est l'inflation qui paraît naître. Elle a démarré par des évènements qui nous échappent, en partie. L'an dernier, les USA ont accordé une aide, inhabituelle chez eux, une aide aux travailleurs sans emploi relativement élevée. Toujours est il que beaucoup de gens ont été renvoyés ou ont quitté leur travail...Quand les choses allèrent mieux, les employeurs ne trouvaient plus de main d'oeuvre, et ont donc augmenté les salaires, parfois de 10 ou 15%. Un peu comme nous fîmes en France pour les bistrots et restaurants, sans d'ailleurs que les choses aillent mieux. Bref, l'incendie était pris, d'ailleurs suivi par des hausses sur l'acier, le cuivre, l'aluminium.......Il sera difficile de tout ralentir en 5 ans, voire 10 ans. La pagaille en Chine et sur les mers a fait le reste.

En bout de ligne, les vignerons, sauf appellations prestigieuses, vont devoir encaisser, comme encaissent les producteurs de lait. Il n'y a qu'à voir comment ils sont traités par leurs gros clients, dont la grande majorité ne respectent pas du tout les délais de paiement légaux, c'est à dire 60 jours. En 35 ans, la relance clients a pris pas mal de mon temps, alors que nous sommes tenus par la MSA et bien d'autres à payer impérativement au jour dit, sous peine de pénalités.



dimanche 27 février 2022

Mattes, 25 février 2022

Semaine chargée, rapide, mais qui devenait indispensable, car je n'avais pas encore goûté les vins 2021; Je constate que la syrah convient de mieux en mieux à Mattes, c'est souvent le cépage, avec les cabernets, le viognier, qu'on peut boire le plus rapidement, et qui a une réponse qualitative. A l'opposé, le mourvèdre est toujours fidèle à lui même, mais a besoin de 3 ans et d'oxygène pour s'épanouir pleinement, comme je le constate hier en finissant une bouteille de dionysos ouverte depuis 6 jours.

Les vins 2020 sont en général bien intéressants. Au total, les possibilités d'assemblage justifient les embouteillages à venir : CLOS REDON 2021, puis Sabran 2020;

La taille est encore en cours. Nous avons eu une bonne température, mais le matin peut être très froid, et la végétation est encore ralentie.

J'ai aussi goûté une autre qualité de fûts, pour le chardonnay. Ils me semblent plus convenables pour ce type de vins, même après seulement 5 mois de fûts.

Le domaine sort juste du covid, mais les tâches sont là. Parcelles, plantations, sans parler l'administratif de plus en plus lourd. Les stocks ont baissé, les bouteilles augmentent, le papier double, les délais s'allongent. Pourtant la reprise doit être là, quand on voit le nombre de camions sur les autoroutes de France !! surtout en plein hiver, dans le soir.

Il me plait de traverser la France une ou deux fois par an du Nord au Sud, d'Est en Ouest. Voir ce qui dans cette Terre s'inscrit de traditions ou de changements. Les entrepôts géants, les éoliennes marquent désormais les paysages, balafrent serait plus exact. Marseille aussi s'agrandit, les autoroutes se densifient, mais la Camargue reste identique. Sigean aussi s'étend, tandis que Port La Nouvelle semble plus inchangée.

Je crois que d'autres changements, plus invisibles, sont à l'oeuvre, et qu'il faudra des années pour s'en rendre compte. Le COVID a accéléré une évolution dans le travail, dans les motivations, le choix et le changement des métiers. Ensuite on voit tous les jours que la sté de consommation, qu'on refuse apparemment souvent - écolo en tous genres - est de plus en plus à l'oeuvre et la dominante. Besoins de sorties, de loisirs, de boites de nuit - la révolution allait arriver parce que les boites étaient fermées - soifs de voyages,  séries Netflix ou non, d'un côté, et de l'autre côté, folies permanentes, de plus en plus fréquentes, et surtout à tous les niveaux. Les yeux vont s'ouvrir à tous ces agneaux. La menace russe ouvrira quand même des yeux, comme le grand méchant loup de la Fable. On voit l'Europe démunie, l'armée allemande existant sur le papier, et surtout que le gaz russe va manquer à cette riche nation, partie dans les rêves écolo les plus fous.

Il y aura donc, volens nolens, de fortes évolutions concomitantes venant à la fois du COVID et de la Russie. D'abord une contraction, puis un redémarrage vers des directions encore imprévues. Personnellement, mes yeux se sont ouverts sur des choses nouvelles, insoupconnées. Par exemple, que les mensonges d'une dictature - 2 morts du covid en chine officiellement depuis avril 1921 - ne tiennent pas quand on voit aujourd'hui les malades dans les cours d'hopitaux à Hong Kong. Le feu des réalités les rattrape. 

Ensuite, plus que jamais, travail et indépendance s'imposent tant à l'échelle des individus que des nations. D'une certaine façon, la France a des atouts pour tenir. Mattes aussi. Mais il faut changer beaucoup de visions, et très vite. suivant la phrase célébre " il faut que tout change pour que rien ne change". C'est ce que me disent ces murs, et ces arbres







samedi 1 janvier 2022

Bilan 2021

 Au premier jour de l'An Neuf, pourquoi ne pas tracer un bilan, esquisser des pistes d'action, évaluer les incertitudes, et dégager un avenir possible ?

La première chose frappante est cette épidémie, qui non seulement tue - 70.000 en Russie en un seul mois, décembre 2021 - mais aussi est en train de changer, de bousculer pas mal de choses qu'on trouvait éternelles, ne serait ce que le travail, ses conditions.ou les commerces. Ou les taux de natalité, ou les choses avouables.

La deuxième indéniablement est, soumis à des pressions qu'on pourrait croire collectives, ou secondaires, les gens semblent devenus fous, et surtout ne s'en cachent plus. Il en est par exemple de la phobie anti vax, qu'on voit s'installer même dans les professions médicales. Jupiter rend fous ceux qu'il veut perdre. 

La troisième est - nous le savions depuis les rodéos américains - extrêmement difficile de maîtriser un cheval non dressé, encore plus un million. On a vu des gouvernements prendre des mesures à l'inverse du bon sens, et ne pas les respecter lui même.

Enfin, je pense que soumis à une pression inhabituelle (un peu comme une guerre, etc), les gens se sont révélés tels qu'ils étaient, au delà des apparences sociales. Peur de la mort, besoin d'oublier, les ressorts fondamentaux chers à Pascal se sont réveillés. Celui du bouc émissaire - celui à sacrifier pour calmer le courroux des Dieux - cher à Girard n'est pas loin. Déboussollement, folie ? qu'importe le mot. J'en aurais mille exemples. Le dernier observé étant hier soir, quand je demandais à un jeune encore étudiant ce qui lui ferait plaisir pour la nouvelle Année. Je l'entendis me répondre : des sneakers Balenciaga. Ma connaissance ne dépassant pas Weston ou André, au mieux Louboutin, Google me renseigna : ce sont des baskets type Nike, au prix "déconseillé" de 850 € !!! à 68a, gagnant ma vie, et l'ayant gagnée, je suis déjà effaré par les chaussures à plus de 300€; Je compris pourquoi les jeunes chinoises et les autres peuvent dépenser 5.000 € dans un sac ! voire plus.

Cela m'a rappelé un film revu cette semaine : Les Dix Commandements. et l'épisode du veau d'Or. Oui, le luxe paraît indispensable à beaucoup, enfin un certain luxe. Plus au profit des apparences ou des codes de la doxa que des nécessités. Art Moderne, bijoux, montres Rolex, voitures, tres grands écrans, vacances au bout du monde, voire certains vins passés du statut de boisson à celui de marqueurs sociaux. Il n'est qu'à se plonger dix minutes dans 40 comptes d'instagram pour comprendre ce poids. Le monde des influenceurs.

Du changement, J'en ai eu plusieurs exemples ordinaires cette semaine. Par exemple, il m'a été impossible de trouver une batterie cette semaine sur Paris, même en contactant un  service VIP. Mais plus prosaïquement, notre marché hier n'avait aucun boucher - alors qu'il y en a trois d'habitude - et la volaillère a pris 3 semaines de congés en cette période importante. Idem dans beaucoup d'administrations etc. Le travail est il devenu une denrée introuvable ? Ne parlons pas de  la folie des tests !!

Pour ma part, cette année fut bien chargée, et sans un travail intense, quotidien, mais aussi à terme, il aurait été impossible de faire face. et l'Année 2022 ne se présente pas mieux pour l'instant, avec une conjoncture morose, et des stocks au plus bas, avec une récolte moitié. 3 années très dures obligent à des réflexes de survie.

Du coup, pris dans le quotidien, et les problemes a court terme, on oublie de regarder le cap, ou de le remettre en cause. Les résultats du Recensement Général Agricole, à venir, seront riches pour dessiner les réalités et dégager les nouvelles contraintes. Le nombre des exploitations agricoles a baissé de 20% en dix ans, même en viticulture avec - 10%. mais les petites exploitations - de moins de 12 ha - ont baissé de 30% et l'âge moyen des exploitants est de 57%.. Comment définir un futur, et l'avenir de Mattes, alors que j'ai 68a, dans un monde très incertain. C'est dans La Rochefoucauld je crois que se trouve la phrase :" il faut vivre comme si on devait mourir demain ou jamais"

Pour l'instant, la question qui me taraude est comment améliorer mes vins ? il y a eu d'abord le cap des cépages à implanter, de l'âge de ses plantations, puis des méthodes d'élevage en barriques, puis des blancs. et maintenant, il est probable que je n'ai plus 20 ans devant moi pour tout recommencer. Je pense que le point clé est l'exigence, puis l'assemblage. Parfois on trouve par hasard un résultat heureux, mais comment le généraliser ? Par exemple, le Millénium est sans doute un vin que j'ai toujours préféré; pourtant les syrahs rentrant dans sa composition étaient jeunes. Et c'etait le deuxième vieillissement en fûts que nous faisions. Comment valoriser le cabernet franc si bon à Mattes ? Que sera la prochaine plantation de viognier ? alors que la première mit quasiment 8 ans a être satisfaisante ? faut il refaire du vermentino, si bon à Mattes ?

C'est en remuant tout cela que j'ai bu quelques anciennes bouteilles de Mattes ou d'ailleurs, en cette periode. Des blancs du jura, de 1979; Une Alyette de 1994, du carignan cépage que je n'aime pourtant pas, qu'on dit inapte au vieillissement, et qui offrait un superbe bouquet ! même la première Sabran de 1997, issue de syrahs jeunes.

Que sera 2022 ? largement imprévisible aujourd'hui !! il faut être prêt à tout, c'est aussi ce que nous enseigne cette longue crise. Pendant longtemps, j'ai envié les vignerons vendant aux cavistes, à la restauration - je me souviens d'un confrere heureux avec 40.000 bouteilles/an aux bistrots parisiens - je dirais aujourd'hui qu'il faut un certain équilibre entre toutes les options. Je suis assez content que nos ventes directes, notamment au caveau, soient en hausse malgré la dureté des temps. Mais il faut aussi sans doute imaginer d'autres approches, d'autres actions pour lutter contre la pire tendance : les gens boivent de moins en moins de vins !



mardi 2 novembre 2021

LA FIN PROBABLE DE L ETAT TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS

Longtemps, la France a passé pour un modèle d'Etat administré, sans doute parce que Richelieu, Louis XIV, Napoléon étaient passés par là. mais l'administration était légère, le sous Préfet étant souvent aux champs.

Qu'on songe par exemple que Napoléon fit fonctionner le ministère des Finances, en temps de guerre, avec 50 employés seulement, que ceux ci n'avaient ni imprimantes, ni photocopieuses, ni excel, et écrivaient tout à la main.

De nos jours, la moindre Région doit avoir plus de personnes dans ses services financiers. 140.000 personnes, une ville comme saint etienne, un département entier comme l'aude travaillent uniquement pour le ministère des finances.

A t'on pourtant simplifié la tâche du contribuable depuis 50 ans, alors qu'on le fait de plus en plus payer ? L'informatisation dit on....Je me souviens d'une chose, une des premières lancées, était le carnet de santé, qui partait d'un bon principe : résumer dans un fascicule la vie et la santé de son propriétaire : vaccinations, principales maladies, analyses. La mise au point coûta parait il un milliard de FF. qu'en reste t'il ?

Et cette maladie, élaborer de nouvelles procédures, créer de nouveaux fonctionnements, compliquer la vie bien souvent, s'est multipliée, pire que le covid. Faire ma déclaration fiscale par internet me prend plus de 3 jours, où 2 h suffisaient. Il est vrai que la lecture des cas d'allégements ou de crédits dépasse les dix heures : travaux, isolation, femmes de ménage, souscription au capital, achats d'appartement à louer, investissement dans les dom tom, divorces, dons, pensions, si compliqué que je me demande comment le fisc peut suivre rééllement un couple divorcé puis remarié, et quels enfants sont a qui, et quelles pensions.

La voiture elle aussi a multiplié les inventions : vitesse limitée, vignette autocollante, sic, permis à points, radars,  ceinture à attacher, vignette d'age, bison futé,  assurance, controle technique, avec ses variantes, les particules fines, la consommation, les réglements, la transition. ne parlons pas du stationnement dans la moindre ville de France !! ca devient une rareté notable. Conduire, se déplacer, voyager, devient une corvée depuis 40 ans. Et ne parlons pas de deviner si la vitesse autorisée est de 80 km ou 90 km !! N'oublions pas la très populaire multilication des ronds points !! 

Mais cette fièvre déborde dans tous les domaines. les banques s'y sont mises. Pour faire un virement, il faudra bientôt faire 3 sms  ! tirer plus de 500 € sur son compte pourtant muni relève d'un parcours d'obstacle et de prévoyance, car c'est rarement immédiat. je crains le jour où internet explosera ou il n'y aura plus d'énergie éléctrique !! 

Je sors d'un an de formalités d'une création - que je croyais simple - d'une société agricole. Que de tournants, que de tampons, que de démarches. La dernière, dont on s'occupe ces jours ci, est la TVA trimestrielle, que l'administration veut elle, alors que nous sommes créditeurs et donc jusqu'a présent prêtions cet argent au Budget !! Voilà trois fois que je fais une réclamation pour 3 avis de taxes foncières, alors que deux - un par commune - est la règle. Que de temps perdu, que d'énergie gaspillée...

On voit tous les jours que nous sommes mal administrés, et que cela empire. Les révolutionnaires français vont ils devenir des boeufs soviétiques ? Je crois justement que le citoyen moyen français devient excédé par cet amas d'instructions lancées a tort et à travers, pour un rien . J'utilisais avec succès deux médicaments, l'ercéfuryl et le motilium. J'ai appris qu'ils étaient supprimés et que rien ne les remplacait. qui a décidé ? qui a demandé mon avis ?: C'est Georges Orwell en permanence. Protéger ou pas le loup, l'ours, ou les moutons ? glyphosate ou rien ? a l'heure des circuits courts, on apprend que la france, pays agricole, importe de plus en plus son alimentation, et même ses cochons, poulets ! qu'en 2023, elle aura un déficit agricole.

Oui, l'administration invente les réglements, les fonctionnaires, et ce mal se répand. On découvre avec effroi que l'orthographe devient nulle chez les ingénieurs débutants. mais combien de commissions bien pensantes ont refusé la dictée, le calcul mental, la récitation, au profit de l'éveil !! mais je n'ai jamais vu autant de journaux et de citoyens endormis, sans compter ces 20 chaînes de TV qui ne pensent pas à instruire, à éduquer, mais à gagner seulement de l'argent, hors ARTE. le Monde tourne t'il bien rond ? il me plait de voir que les remèdes chinois ne marchent pas vraiment !!

 



dimanche 26 septembre 2021

 De retour du Domaine, où nous avons passé 10 jours de cette année riche, et imprévisible. Sur le chemin de l'aller, nous avons croisé le déluge ayant frappé le Gard . Dans ce pays plat, rien ne s'évacuait. L'usine Perrier de Vergèze était submergée, les routes du Sud étaient bouclées, et dieu sait pourquoi, les gendarmes faisaient remonter vers le Nord, vers Sommières, le centre de l'épisode !!! ou justement les routes plus étroites n'absorbaient pas les voitures..

Oui, les bêtises pour ne pas dire davantage ne manquent pas dans notre paysage, hélas. La Région vient d'attribuer au Domaine 300 € pour le gel du printemps dernier ! diable, nous irons loin. Mais elle semble dépenser des millions pour changer Port la Nouvelle, avec de nouvelles digues, dont nous ne savons rien, sauf que ce n'est pas pour l'huile de Palme.

Les Impots viennent de m'adresser un chèque républicain de 48 € après m'avoir adressé un mois plus tôt une injonction à payer les impôts locaux, et combien sûr, j'ai justifié de tout, donc ce remboursement !

Le 8 septembre, une pluie plus que bienvenue, de 60 mm a arrosé les vignes, qui n'avaient pas d'eau depuis mi aout, et si peu. Aussi, suis je étonné du vert des vignes, ici et ailleurs, qui témoigne que les vignes ont résisté mieux que prévu, surtout celles qui ont été travaillées. C'est une évidence partout où la pluie manqua. Y compris dans le Var.

Donc des vignes relativement bien. certes les grains sont petits. Mais mieux que les deux dernières années.  Du côté de mon point d'observation favori, la plaine de la Palme, c'est la même chose. Tres hétérogène. Des vignes desséchées, aux grains absents ou rabougris, voisinent avec des vignes moyennes, et les deux très belles, qui le sont comme d'habitude. Vignerons ? Sols ? vignes et âges ?

Dans ce septembre un peu bizarre, a lieu la primaire écologiste. Je suis effaré de voir une vice présidente d'université du Nord - le sud est plus actif dans l'anti covid - prêcher la fin des engrais d'ici 5 ans. J'ai subi, involontairement, cet essai par un ayatollah dans les années 2000. En 3 ans, le rendement baissa de 50%, et le domaine faillit ne pas s'en remettre ! et je me vois mal remettre des chevaux à Mattes, au prix où sont la main d'oeuvre et le vin. Comme disait le Général de Gaulle, on peut regretter le temps des lampes à pétrole et celui des équipages...

Au caveau défilent pas mal d'allemands retraités, résidents dans la région, ou voyageant, qui viennent par le bouche à oreille. C'est l'occasion de les entendre, de les écouter. A un originaire de Bavière je crois je vante la grandeur de son pays.  En 1960, l'Allemagne avait une agriculture faible. Aujourd'hui, c'est la première d'Europe. nous achetons nos cochons en Allemagne et en Espagne. Mais il me rétorque que les fromages français sont les meilleurs du monde, les plus variés, qu'en Allemagne, il n'y a que ce bleu insipide.

C'est vrai. Mais est ce la même chose dans le domaine des vins ? certes beaucoup d'appellations, mais combien à l'intérieur de chaque appellation de médiocrités ? voire de conneries comme des vins sans sulfites ? 

Nous fîmes bien sûr plusieurs dégustations, notamment une sur les mourvèdres. Les conclusions sont claires. Comme pour la musique de JS BACH "quiconque travaillera aussi bien fera aussi bien", disait il. Un autre jour, nous goutâmes 5 corbieres, plutôt de bonne réputation, de tous prix, jusqu'a 25 €. Je jugeais horreur 3 d'entre eux, un de bonne facture, un un peu a part, car atypique, et peut être à la conservation limitée.

Il y a beaucoup de points communs entre la production de vins, et la cuisine, beaucoup plus qu'on ne pense. sauf qu'en général, on cuisine pour peu de monde, tandis que vos vins doivent plaire, si possible au bout du monde, donc a des gens très différents.

L'expérience y aide, certes, mais aussi l'exigence et l'ambition. J'ai déjà dit dans ce blog que vers 1986 je dégustais ce qui était embouteillé par d'autres sous mon nom (et je le fais encore). Une horreur qui me poussa a vouloir embouteiller chez moi. le début d'une longue histoire.

Non pas que tous mes vins soient bons ou excellents aujourd'hui. Au contraire, je n'ai de cesse que de les vouloir meilleurs, et plus authentiques. d'où un nouvel essai de barriques pour le chardonnay. Par exemple, le clos redon 2020. Je le juge un peu inférieur à ses autres millésimes comme 2017, ou même 2011; Que sera 2021 ? mais je me sens honteux quand je vois le prix des crozes hermitage, st joseph, et autres, à 60 € la bouteille ?  mais un caviste suisse me dit que les côtes du rhone abusent (des prix) et que leur niveau baisse...

Oui, c'est une certaine joie que de voir ces Allemands venir au caveau, et en repartir contents et chargés. Mais pour répondre à des voix, est ce que c'est le fait du vigneron ? D'abord beaucoup de vignerons vendent plus et mieux que moi, sans que leurs vins me plaisent !!! mais il y a indéniablement un effet coefficient personnel, qui ne s'inscrit que dans les vins. Le vendeur joue aussi, peut séduire, déclencher. mais fait il revenir ? je suis allé à Terra Vinéa qui a maintenant un magasin bien achalandé. La vendeuse était charmante au delà de toute espérance. Mais je n'ai pris que les vins déjà "qualifiés", sauf une ou deux curiosités.

Les rumeurs courent depuis 35 ans sur le TGV. Ma femme me fait observer que je suis le seul à ne pas le considérer comme une menace !! il faut dire que rien depuis n'est venu démolir mes propos prophétiques de 1987 à ce jour, écrits lors de l'enquête publique. Elle me fait observer avec raison que ce qui importe, c'est que pensent aussi les autres, et comment ils voient le futur.

Le sol a bien vite reverdi, les arbres poussent, et j'aimerais avoir le temps d'en planter plus, et presque partout. Déménager fait se sentir étranger, puis reviennent les réflexes et souvenirs d'antan dans cette vieille maison, dont je n'aurais refait que le toit, sans marquer l'intérieur. ,

Oui, été étrange, avec les sous marins franco australiens ! mais plus énigmatiques pour moi sont les élections allemandes de ce soir, et surtout la vague souterraine qui semble parcourir les sphères du pouvoir chinois. Ten Tsio Ping avait dit en 1976 "qu'importe que le chat soit blanc ou noir, pourvu qu'il attrape des souris", et l'on avait vu  le pays complètement changer. Des milliardaires dans un pays dit communiste ? des midinettes acheter dix sacs de luxe français ? des voyages partout ? des projets partout. Même Hong Kong remuait. là, il semble qu'on veuille resserrer la bride. Mais est il possible de faire l'Histoire en marche arrière ? A bien des égards, la Russie d'aujourd'hui, après des lessives de 60 ans, koulak, lénine, staline, ressemble furieusement à la Russie de la période 1900, avec ses favoris, oligarques, et même les popes.

Le cap des 5 prochaines années est fixé, sauf accidents. Nous allons planter du viognier en 2022, puis sans doute du vermentino, en suivant. Côté vins, l'Apollon se developpe bien, après des débuts laborieux. Je réfléchis à un autre vin, en barriques, plus basé sur le mourvèdre et les cabernets. Oui, les projets ne manquent pas. Mais me désole cette région, je veux dire depuis Narbonne, où les paysages jadis pleins de vignes, sont maintenant mités, abandonnés, voire construits, comme si l'énergie de tous nos prédécesseurs était morte. Pourtant que de paysages magnifiques, de Pech Mao aux etangs, dont la terre ne vaut plus rien. Qui réveillera la Belle endormie ?

Parfois, le sol refleurit. Jadis, 30 ans,  le seul bon pâtissier du pays,de Port La Nouvelle, partit s'établir dans le Lubéron. Mais au fil des ans, d'autres sont arrivés, souvent très bons, même si moins célébrés que leurs confrères parisiens. Mais cette année, le fils Cayrol est revenu au pays !! et au moins deux de ses gâteaux ont gardé la qualité de jadis. Mais m'a t'il confié, je ne fais plus de financiers, car les gens ne connaissent plus ca, et n'achètent pas ! et les restaurants très rares il y a 35 ans sont maintenant très nombreux et très bons. Attirant d'autres vacanciers.  Changeons pour rien ne change !