dimanche 26 avril 2020

26 AVRIL 2020

La crise donne lieu a mille questions, à la fois intellectuelles et pratiques. Etions nous prêts ? prenons nous les bonnes décisions ? comment l'économie sortira t'elle de cet arrêt brutal et soudain ? il y a souvent deux éclairages, un rationnel, et un émotif, et même à l'intérieur, des éclairages opposées. Ne parlons même pas de ceux qui imaginent un monde différent après, du genre écolo fermant les compagnies d'aviation et poussant les chèvres dans l'Aveyron préservé. Ignorent ils ce qu'est la brucellose ?

Mille exemples. le corona va probablement faire 30.000 morts en france, en trois mois. C'est certes considérable, énorme, surtout quand Taiwan n'en compte que 6, avec une population de 28 millions d'habitants.

Mais le cancer en fait autant pendant le même temps, et sans que les esprits forts ne s'émeuvent ! et ce depuis au moins 40 ans.

Certains, même beaucoup, n'imaginent pars - il s'agit plutot de réaliser - de remettre les enfants à l'école après le 11 mai ! d'abord les enfants sont moins contaminés, et contaminent moins.  Au nom de la santé. on entend des parents crier. d'abord ce sera volontaire. Mais entend on des parents crier aussi fort quand la drogue fait des ravages dans les lycées et ailleurs ?

L'économie ! va t'on rester les bras croisés jusqu'à la fin du monde, quand tout le monde veut aller qui à la plage, qui au supermarché, qui en vacances ? Deux mois d'arrêt de l'activité, sans compter les effets induits, ca fait bcp. ca fait approximativement 400 milliards de PNB, une bonne facture. L'Etat veut en garantir ou en prêter 300, ca améliore, car c'est étalé sur plusieurs années. Mais reste quand même une facture assez forte de 100 milliards, soit 15.000 € par tête de pipe, soit 30.000 € par ménage. Globalement, un an de salaires.

C'est peut être gérable, à condition de serrer les boulons ailleurs. On pourrait comme parfois dans l'Histoire  vendre l'or de la Banque de France, c'est aussi 100 milliards. ou d'autres biens de la Nation. Il va falloir surtout réformer dans le sens de l'efficacité et de l'économie, car ce qu'on a vu , c'est un énorme défaut d'organisation, de préparation, et d efficacité. Si les masques sont indispensables, ou sont ils ? si les tests sont nécessaires pour classer les populations, ou sont ils ? et même les simples thermomètres ? Pourquoi les Allemands s'en sortent ils mieux ? alors qu'ils ont une population plus vieille.

La Viticulture, c'est 500.000 emplois, soit 3 % des emplois, une production de 27 milliards €, dont la moitié est exportée. C'est aussi une filière bloquée depuis presque un an, à la fois par le blocage des exports  US, et mille ennuis. Peut on raisonnablement penser que l'Etat gère ou soutienne  la filière viticole ? qui lui rapporte pourtant entre 3 et 5 milliards par an (TVA, taxes, etc). Aucune mesure n'a été apportée pour la Viticulture depuis juin dernier, sauf le report des charges sociales.

Il serait intéressant de voir qui "dans le véhicule" n'a pas été affecté de la même façon par le brusque freinage ! il est clair que les assurances sont un paquebot, que les cinémas ont été fermés du jour au lendemain. Entre les deux, il y a mille degrés ! taxis, tourisme, hotels, restaurants, maraichers, muguet nantais, mais aussi infirmières, maisons de retraite, hôpitaux. Globalement, les retraités ne verront pas beaucoup leur vie et revenus changer. Les actifs ? plus difficiles à être aussi généraux. Bref, les dommages ne seront pas tous les mêmes.