dimanche 9 septembre 2018

9 Septembre 2018, vendanges et autres

Les vendanges ne battent pas encore leur plein, un peu en retard sur les autres années. A ce jour, seuls le viognier apres le muscat ont été faits. en blanc, reste le chardonnay qui d'ordinaire aurait été fait.

Pourtant l'été a été chaud ! dès le 14 juin, les chaleurs ont accéléré, atteignant je m'en souviens, un samedi vers fin juillet 37 °C; pas de pluies en aout sur les vignes que je n'ai pas revues depuis le 7 août.

Ete bizarre a tous les points de vue. "Jupiter rend fous ceux qu'il veut perdre". Autant que les variations météo, ou la grêle, j'ai craint, je crains encore les tweets impromptus et inquiétants, les cris italiens, les divagations françaises, l'abrutissement par la tv, la pression fiscale sans doute renouvelée avec cette histoire de prélèvement a la source sans utilité - il suffisait de mettre le prèlevement obligatoire a partir d'un montant x, sans impliquer des millions d'entreprises, dont ce n'est pas le job de collecter des impôts - est ce que moi je fais payer mes factures clients par prélèvements garantis par le fisc ? - bref, le bon sens est de plus en plus absent de ce monde, à mon grand regret, et même Poutine, le sang froid, se risque à envoyer des tueurs en Grande bretagne, sous le nez des cameras anglaises !! 

Il faudrait par curiosité faire une liste de tous ces faits, propos et stupidités que la vie moderne nous réserve. oh certes, jadis il n'en manquait pas !! mais désormais, "ça vole en escadrille".

Hulot voulait nous faire monter au Ciel, intention louable, mais soulever le Monde a cette hauteur, même Atlas s'y perdit. Je crois pourtant qu'une politique de petits pas simples serait plus utile et déterminante. Dans x domaines. faire en sorte que les élèves sachent lire, écrire, compter à 5 ou 6 ans, que la justice soit rendue dans les deux ans du crime (l'allemagne ou la grande bretagne le fait dans les six mois), que le système fiscal soit revu, notamment par la suppression de beaucoup de niches fiscales, que la ss, vaste monde, soit rendue efficace....14% des retraites, dixit la cour des Comptes, sont liquidées avec une erreur aux depens du retraité...etc, bref mille choses à faire sans révolution, et qui améliorerait grandement la vie des gens. Bref, faire du Pompidou, au lieu de Melenchonner à tout vent.

J'étais à l'hopital vendredi dernier, pour la première fois depuis longtemps. Une immersion rapide.  On m'a fait lire des livres entiers sur la préparation à l'anesthésie, signer au moins des documents 50 fois, demandé mon nom en moins d'une heure plus de quinze fois (avec la date de naissance !), alors que tout était marqué sur mon poignet depuis l'entrée !!! mais personne ne m'avait dit, ne m'a dit ce qui se passerait apres, et le médecin n'a pas répondu à la moindre de mes questions - banales - alors que je l'avais attendu presque 3 h. Ne parlons pas de la collation dite obligatoire ! ni du questionnaire de satisfaction "volontaire obligatoire". oui, un monde fou, sans garde fou !!  

Ne croyons pas que le monde vigneron, dans ses souliers paysans, soit exempt de ces défauts. J'ai lu hier qu'un producteur de champagne avait laissé 40 vendangeurs polonais, sans salaire, sans abri, et presque sans nourriture. Parcourant le guide Hachette 2018 qui distingue un peu Mattes, je vois avec effarement beaucoup de vins atteindre des prix stratosphériques !! indécents, voire scandaleux. Les vins à plus de 100 € la bouteille sont légion !! certes, le marché est maintenant mondial. Et il n'y a que 10.000 bouteilles de romanée conti par an. Mais se vendre à de tels sommets ! Je lis que Petrus a un nouvel actionnaire, et que les 11 ha auraient été valorisés plus d'un milliard d'euro ! soit 100 millions l'hectare , soit pour parler francais, 10.000 € le M2 !!!

Dans ce monde aussi saugrenu, Mattes a plus prosaiquement engagé deux apprentis. Il faut que la profession devienne attractive, attire de jeunes capacités, et beneficie d'une formation ad hoc. Dans vingt ans, ce sera le point faible de la viticulture française  : le manque de main d oeuvre qualifiée,  et je ne suis pas le seul à le dire. le diagnostic a été posé depuis plus de 15 ans. La formation de base doit s'etoffer, et surtout le métier devenir attractif à beaucoup. Est ce que les ouvriers de Latour, de Rothschild, ont droit à la buvette ??? dans ce cas, leur salaire doit atteindre des sommets avec qq litres par semaine !

Autre folie ! le prix des barriques explose, plus de 30 % de hausse en un an. Je finirai par planter des chênes.