jeudi 25 juillet 2019

25 JUILLET 2019 - VEILLE DU SEJOUR ESTIVAL A MATTES


Avec stupeur, je m'aperçois que mon précédent "papier" date seulement de 3 mois, alors que j'ai l'impression d'avoir "porté" dix ans depuis..est ce une mauvaise impression ? refaisons le chemin du Petit Poucet!

Le 16 avril, nous étions à la veille de partir de Paris pour venir à Mattes, deux trois jours. A cette heure, je me souciais des enlèvements de nos principaux clients, dont nous étions sans nouvelles. Il y avait aussi ce nouvel engin de travail. Et surtout a decider sur place de l'assemblage à faire pour le Chevreuse 2017. ainsi que les photos des gîtes pour air b and b?

Les résultats comptables traînaient, et me faisaient ruminer, pour des raisons différentes. Bons ? ils feraient payer des impôts à hauteur de la moitié des revenus supplémentaires,  au moins, entre revenus, CSG, cotisations MSA...mauvais ? ils inquiétent les banquiers...

Il ne faisait pas encore chaud, même si le temps n'était pas froid. Nous n'éteindrons le chauffage à Paris que le 23 mai, la date la plus tardive depuis 1985 à mon avis.

La grosse affaire du Printemps fut la mise en place des palissages, sur les plantations de l'année précédente, soit 5 ha.

Depuis..

les vins ont été enlevés, d'un coup, et même payés cette semaine pour les plus tardifs. Le temps est brulant, 42°C je crois aujourd'hui à Paris !! il n'a pas plu, et la France se désole, à défaut de se convertir. Les résultats ne sont pas mauvais, mais habitude funeste et bien française, ils incorporent comme revenus des primes, sur lesquelles donc nous payons des impôts dessus ! le serpent se mord la queue. Il faudra bien qu'un jour ou l'autre on arrête avec cette dérive très française de donner des primes pour faire payer des impots, ou l'inverse plus exactement ! tout est faussé. J'ai examiné tres sérieusement combien je gagnais de l'heure en moyenne, pour le temps passé, et j'avoue que je suis incapable de répondre sérieusement !! même une commission d'experts se gratterait la tête ! prendre le résultat, ajouter le CICE, retrancher les impôts supplémentaires a payer, ou à venir, diviser par 600 h, etc.

La sortie a été normale, sans catastrophe, le Chevreuse 2017 est là. Plus similaire aux éditions précédentes que le 2013 et le 2015; le pourcentage de syrah sans doute.

Les taux d'intérêt n'ont jamais été aussi bas, 1.20 % pour un prêt de 8 ans, et les températures aussi hautes.

Maintenant, à la veille d'un nouveau et plus long séjour, quels sont les défis à relever ? Examiner - et surtout recueillir des éléments certains - si une exploitation grande, moyenne, ou petite, est l'objectif ou la nécessité pour les 20 prochaines années ? quelle est la structure la plus justifiée ? que sont les marchés ? que vont ils être ? vers quoi et quels vins se diriger ? est ce qu'une amélioration de l'image Corbières est possible dans un avenir qui ne soit pas un siècle ? Le Lubéron, le Minervois, les Côtes du Ventoux étaient au même niveau il y a quelques 35 ans...maintenant, nous sommes les derniers de la classe !

Bref, les questions ne manquent pas ! sans compter les contacts à suivre.













mais tout ceci est bien sérieux, sans être entré dans des détails, comme le pensum d'une semaine de cogitations pour les déclarations d'impôts. Heureusement, dans cette vie de ..., il y a quelques "menus plaisirs".

Ceux là, je les ai eus, a mi mai, à Drouot que je n'ai guère fréquenté cette année, c'est bien dommage,
les voici

HST de Roubaud, André, un de mes peintres contemporains préférés






Toute cette vente était consacrée aux dessins de J. FAIZANT, soit environ 450 numéros, dont certains a des prix assez hauts. certains après encadrement seront exposés à Mattes, si Dieu le veut, notamment le premier, consacré au périple du Général dans le Languedoc, en 1967, pour inspecter les villes nouvelles créées dans le cadre de l'Aménagement Régional (Grande Motte, Barcares, etc).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire