samedi 20 février 2021

20 FEVRIER 2021....20/02/2021

Le covid, en nous obligeant soit à stopper nos vies, nos projets, nos élans, ou à partir dans un autre sens, aura de profondes conséquences.

On s'est rendu compte essentiellement de deux choses. Tout d'abord que la vision de la vie, son goût n'était pas le même pour tout le monde, et comme la Fontaine, s'ils ne mouraient pas tous, tous étaient frappés. Deuxième chose, que les ressorts ou les armatures des humains avaient bcp changé en 50 ans, sans vraiment qu'on y ait réfléchi, et qu'aujourd'hui, plus rien ne serait jamais comme avant.

Pour le premier point, a mon etonnement, des gens que je considère raisonnables sont pourtant en ce moment au Mexique, pays des plus contaminés au monde, mais ouvert aux touristes. Les stations de suisse pratiquent le ski, et hissent les clients aux sommets en taxi. l'Autriche, après une période libérale, ferme tout. Madrid fait la fête, Barcelone le blocus. L'Italie rouvre ses musées. Des gens privilégient la fete, d'autres les vacances, à tous âge, à tous prix. d'autres font face, qui dans les hopitaux, qui dans l'industrie. L'école continue de gémir de son manque de moyens. Je gémirai plutôt de son manque de résultats. On a même vu des juges et des policiers faire bombance ensemble. Pour ma part, je trouve que le gouvernement est allé un peu trop loin, excédant son rôle, en prenant des mesures parfois trop générales : couvre feu à 6h, alors que Barcelone est à 9H, épisode du masque obligatoire, plages interdites, etc.

Le second paradoxe  est que j'ai vu, sans doute d'autre aussi, que si nous ne luttions pas, de toutes les forces, nous risquions d'être emportés dans la débacle ou la fonte des glaces, bref, qu'il fallait vivre, et fortement, mais dans une direction différente d'avant : l'effort, l'instinct.. les gens, à la sortie, quels qu'ils soient seront plus exigeants ou moins faciles.

Deuxième point, les choses ont profondément évolué, notamment les moeurs, en 50 ans. Comment expliquer autrement le surgissement de ces affaires d'inceste et de moeurs, dans des familles souvent recomposées de haut vol, parfois hérauts de la Révolution. Les grenades éclatent dans toutes les institutions : églises, scouts, monde du spectacle, mairie de Paris. Imagine t'on que le Parti Socialiste est en train de licencier les 2/3 de ses salariés ??? que Marine le Pen vient de suivre un stage pour l'élevage des chats ??? oui, tout est fou, mais aussi cruellement logique. Les neurones sont mal proclamés, et c'est maintenant général. Trump a fait des émules.

Il va donc falloir apprendre à vivre dans un monde mouvant, profondément instable, peuplé de fous ou de malades, avec des tendances fort différentes. Il faut tout penser différemment, et par exemple, pour un vigneron, penser vins blancs. J'ai été étonné par le portrait du meilleur viticulteur du Languedoc, et son parcours en 30 ans. C'est tout sauf un vigneron classique, il a souvent fait à l'envers de tout le monde, et même du bon sens. Mais aujourd'hui, le but est là. ah au fait, il faudra que je goute ses vins, biodynamie ou pas. Il a un nom facile à se rappeler pour moi qui n'ai plus la mémoire des noms propres : Monsieur Fadat.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire